Logo

Se changer, changer le monde

Blog transparent
Blog

Rencontre avec Caroline Jacob, instructrice de méditation chez Emergences

Des nouvelles d'Emergences
10 novembre 2019

Img 20191110 wa0012

Nous poursuivons notre découverte des super instructeurs/trices de pleine conscience d'Emergences avec une interview de Caroline Jacob. Comment et pourquoi pratique-t-elle la méditation, et qu'est-ce qui l'inspire au quotidien?
L'occasion de glaner aussi quelques trucs et astuces de "vrais pros" pour vous y (re)mettre ou améliorer votre propre pratique! ;-)

Maman de deux filles, Caroline Jacob est ostéopathe D.O et titulaire du DU en « Médecine, méditation et neurosciences » de l’Université de Strasbourg. Instructrice certifiée MBCT, elle pratique et enseigne le yoga et la méditation depuis plus de 20 ans.
Passionnée par les liens "corps-esprits", ses recherches et sa pratique sont enrichies par de nombreux voyages à travers le monde.

 


 

Qu'est-ce qui t'a donné envie de devenir instructrice de méditation?


C'est après mes études d'osthéopathie, j'ai fait le D. U. en médecine, méditation et neurosciences. J'ai réalisé à cette occasion que ma passion, soit la méditation, le yoga, la méditation, et mon travail, mes aspirations professionnelles qui émergeaient du monde scientifique, se trouvaient conjointes, avaient un lien. J'ai donc eu envie d'approfondir ces liens, entre ma passion, le corps, mais aussi les liens corps/esprit, qui sont de plus en plus attestés par le monde scientifique et médical, notamment grâce aux neurosciences.

Quel est ton moment de prédilection pour méditer?

Le matin, lorsque le monde est encore calme, parfois même avant le lever du soleil, j'adore prendre ce moment pour moi, pour pratiquer la méditation assise, parfois en mouvement, parfois allongée, et parfois aussi avec support, mais le plus souvent sans.


 

Quelles stratégies mets-tu en place pour maintenir ta pratique?

Je me réfère souvent à une phrase de Saint-François de Sales, qui disait "une demi-heure de méditation est essentielle, sauf quand on est très occupé, alors une heure est nécessaire". Cette phrase m'inspire parce ce qu'on a tendance à faire le contraire. Je me suis aussi fait un petit autel chez moi avec une série de petits objets qui me rappellent à la méditation, qui m'inspirent et m'invitent à me reconnecter à la nature, avec moi-même et le monde extérieur. Dernier élément, c'est la pratique en groupe, régulièrement, au moins une fois par semaine: une soirée de suivi, une sangha, ne pas faire cela toujours toute seule chez moi mais m'entourer également de gens qui sont dans la pratique.


Un endroit qui t'a inspirée cet été?

C'était lors de la retraite organisée à Izariat, dans le Jura, un cadre magnifique au milieu des montagnes et de la nature, sous le soleil. Nous y étions tous là comme instructeurs bénévoles. Ce fut l'occasion de rencontrer des instructeurs d'autres pays et origines. Ce fut l'occasion de lier la méditation et la pleine conscience avec d'autres pratiques telles que la permaculture et les cercles de femmes, donc beaucoup de pratiques d'échanges, de rencontres, de partages et d'amour, dans un lieu extraordinaire.


 


Une lecture en lien avec ta pratique?

C'est "Ne te quitte pas" de Martin Aylward, une vraie perle. Il explique avec beaucoup de précision, de sagesse, très en profondeur, ce qu'est la présence incarnée. La méditation n'est pas quelque chose d'abstrait, qui se passe dans la tête, le mental, c'est une incarnation dans le corps et la vie de tous les jours. Ce livre est un bijou.

En pratique:

Rendez-vous du 21 au 24 novembre 2019 pour une retraite "Toucher et se laisser toucher par la vie" proposée par Caroline Jacob et Maurizio Cortezi. Infos et inscriptions ici.
Retrouvez toutes les infos sur les cycles et activités de mindfulness de Caroline Jacob à Liège, ici sur la page "pleine conscience".

 

 

Logo